Les évaluations forfaitaires prévues en matière de cotisations pour les avantages en nature nourriture et logement sont revalorisées en fonction du taux prévisionnel de l’indice des prix (hors tabac) prévu pour l’année considérée dans le rapport sur la situation et les perspectives économiques annexé au projet de loi de finances.

Compte tenu d’un taux de 1,3 % (rapport économique, social et financier PLF 2019 ; p. 63), les valeurs 2019 des évaluations forfaitaires des avantages en nature logement et nourriture seront les suivantes, selon nos informations.

L’avantage en nature nourriture sera de 9,70 € par jour, soit 4,85 € par repas. Par exception, dans les hôtels-cafés-restaurants, la valorisation se fait à hauteur d’une fois le minimum garanti par repas (montant 2019 encore à préciser).

Pour les salariés nourris en cantine, restaurant d’entreprise ou interentreprises, l’avantage en nature peut être négligé lorsque la participation du salarié est au moins égale à 50 % de l’avantage en nature repas (soit 2,43 € en 2019).

L’avantage en nature logement correspondra aux valeurs indiquées dans le tableau ci-après, pour des tranches de rémunération déterminées sur la base d’un plafond mensuel de sécurité sociale annoncé à 3 377 € pour 2019 (sous réserve de confirmation par arrêté à paraître).

Évaluation forfaitaire mensuelle 2019
Rémunération mensuelle brute en espèces (*) Logement comportant une pièce principale Logement comportant plusieurs pièces principales
Moins de 1 688,50 € 70,10 € 37,50 € par pièce principale
De 1 688,50 € à 2 026,19 € 81,90 € 52,60 € par pièce principale
De 2 026,20 € à 2 363,89 € 93,40 € 70,10 € par pièce principale
De 2 363,90 € à 3 039,29 € 105,00 € (1) 87,50 € par pièce principale
De 3 039,30 € à 3 714,69 € 128,60 € 110,90 € par pièce principale
De 3 714,70 € à 4 390,09 € 151,90 € (1) 134,10 € par pièce principale
De 4 390,10 € à 5 065,49 € 175,20 € (1) 163,40 € par pièce principale
À partir de 5 065,50 € 198,50 € (1) 186,80 € par pièce principale
(*) Sous réserve de la confirmation par arrêté d’un plafond 2019 de 3 377 € par mois.

(1) Arrondi selon les informations recueillies, sous réserve de la publication des chiffres.