Les femmes salariées bénéficient d’un congé de maternité prévu par le code du travail, qui peut être amélioré par un accord collectif. La plupart des conventions collectives prévoient d’ailleurs un maintien du salaire au moins partiel (sous déduction des indemnités journalières de sécurité sociale).

Marlène Schiappa, secrétaire d’État de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé sur France 5 que toutes les femmes quel que soit leur statut ou leur activité (ex. : pigistes, intermittentes du spectacle, professions libérales) vont bénéficier d’un congé maternité « bien rémunéré et aligné sur le plus avantageux » (celui des salariées).

Un portail numérique devra permettre, par exemple à une femme ayant une profession libérale, de déclarer son congé de maternité. Son allocation serait alors calculée « en back-up ».

Cette annonce correspond à l’une des mesures du programme sur la base duquel E. Macron a été élu à la présidence de la République.

La mise en place de cette « mesure phare » est annoncée avant l’été, dans la foulée des élections législatives, même si cela pourrait être techniquement difficile à respecter.

Leave a Comment